Philippe-Charles Jacquet du 1 Juillet au 1 Août 2009

Le 3 juillet 2009 - Dans : Peintres

le-marin

J’attendais avec plaisir ce mois de Juillet pour que les cimaises de la galerie retrouvent Philippe-Charles Jacquet. Vous avez tous bien compris que j’apprécie l’univers décalé de Philippe-Charles Jacquet , cet été la majorité de ces œuvres parle des navires , grands ou petits , cargos rouillés dans le doute de leur devenir , ou petites barques qui semblent oubliées là dans l’herbe ou sur la grève mais toujours pimpantes.

.

Comme je vous ai déjà fait  un billet sur Philippe-Charles Jacquet , je ne vais pas vous en raconter tellement plus , juste pour dire que les œuvres  de Philippe-Charles Jacquet ont traversé l’atlantique  , normal quand on a du talent on se fait remarquer par delà les océans

Un petit plus…

J’ai le plaisir de vous joindre l’extrait d’un texte qui parle admirablement des œuvres de  Philippe-Charles Jacquet

“La lumière artificielle donne au lac des couleurs et des reflets inhabituels.   Et si on n’entendait pas l’eau chanter, on pourrait penser que le lac n’est qu’un poster géant dont la photo a été habilement retouchée par un photographe talentueux.Quelle sorte de poisson, quels animaux aquatiques hantent ces lieux passagèrement abandonnés ? “ Elisabeth Le Borgne – janvier 2009.

Vous pouvez lire l’intégralité de ce beau texte sur la page qui lui est consacrée

(Texte écrit à partir de la toile de Philippe Jacquet “Un monde à part”, dans le cadre de la lecture-promenade proposée le 6 février 2009 aux Hivernales de Bonsecours)

Philippe-Charles Jacquet à la galerie pendant  l’accrochage .

philippe

Commentaires

  1. Le Borgne

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre message sur mon site et aussi pour le lien sur le vôtre. Votre nouvelle expo a l’air très sympa aussi. Nous avons passé une très bonne journée à Granville quand nous sommes passés vous voir. Décidément, nos visites à Granville nous ont toujours charmés. Nous envisageons de nous installer dans le département dans les années qui viennent. Pourquoi pas votre ville ? Nous verrons…
    Amicalement,

    Elisabeth

Laissez un mot - Retour accueil